Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour accéder à la page de tous les termes commençant par cette lettre.

A

Aurignacien

Culture du début du Paléolithique récent (-35000/-25000) dont le nom provient de la petite grotte d’Aurignac (Haute-Garonne). L’extension géographique (de l’Espagne à la plaine russe) et temporelle de cette culture représentée par les derniers conquérants de l’Europe (Homo sapiens sapiens) est très importante et implique de nombreuses variations régionales. L’Aurignacien, divisé en plusieurs stades évolutifs, se caractérise par des innovations ou des ruptures techniques et symboliques et des nouveautés sociales radicales par rapport aux cultures qui précèdent (Paléolithique moyen). Il s’agit notamment de l’émergence de l’art pariétal et mobilier, du développement de l’art de la parure, de la diversification des outillages en silex sur lames et de l’industrie (armes et outils) sur os et bois de cervidés.

Azilien
Culture de la fin du Paléolithique récent et de l’Epipaléolithique (-12 000/-9 000) dont le nom provient du gisement du Mas-d’Azil (Ariège), systématiquement postérieure au Magdalénien final. Son extension géographique en Europe occidentale est très large durant l’extrême fin du Tardiglaciaire (Alleröd et Dryas III). Les groupes aziliens montrent une grande diversification à l’échelle régionale dans des environnements en cours de mutation climatiques et écologiques. L’équipement technique est caractérisé par des petits grattoirs, des pointes lithiques à dos courbes abattus (pointes de flèches) et des harpons plats en bois de cerf et non plus en bois de renne. L’art mobilier est dominé par des galets peints et gravés de motifs géométriques typologiquement simples. Quelques représentations figuratives schématiques subsistent dans les phases anciennes de l’Azilien.

En haut